La FNCTA propose trois stages au premier semestre 2018

La FNCTA propose trois stages au premier semestre 2018 :

– autour du Masque, en février
– sur la scénographie, en février
– sur la voix, le corps et le jeu de l’acteur, en avril

Du masque neutre au masque expressif

Encadré par Patrick Pezin, metteur en scène et comédien.
Du lundi 12 février au vendredi 16 février 2018
à Saint-Raphaël (83)

PATRICK PEZIN suit les cours de Maurice Jacquemond à l’École du Comédien d’Aujourd’hui. Il est l’élève de Tania Balachova et devient l’assistant à la mise en scène de Michel Vitold pour Ivanov de Tchekhov. Il fonde sa propre compagnie, Les Bouffons du Midi, avec laquelle, il monte une quinzaine de spectacles avec en particulier les créations de « Tu connais la musique » de Robert Abirached, Holocaustum ou le borgne et L’Autre Don Juan d’Edouardo Manet. Parallèlement il travaille comme acteur avec le Teatro de la Carriera.
Il est le créateur de la revue théâtrale Bouffonneries qui publia 35 numéros jusqu’en 1996. Il édite plusieurs livres sur l’art de l’acteur, organise l’ISTA (Ecole Internationale d’Anthropologie Théâtrale, sous la direction d’Eugenio Barba) ; il est fondateur de l’Institut International de l’Acteur, depuis 1994 et dirige des séminaires sur le jeu masqué au conservatoire de Suède, Moscou, Genève…
Il collabore aujourd’hui avec les éditions L’Entretemps en dirigeant la collection Les voies de l’Acteur dans laquelle est paru son propre ouvrage : Le livre des exercices à l’usage des acteurs.

Objectifs du stage et contenu

Séminaire sur le jeu masqué divisé en trois parties : Travail sur le chœur, non masqué, puis masqué ; Travail avec le masque neutre ; Travail sur le masque expressif.

Travail sur le chœur, non masqué, puis masqué :
L’acteur se déplace dans un espace, réagit dans un temps donné et en relation avec un partenaire (quel que soit ce partenaire : un autre acteur, le public, un objet…).
Cette règle, que nous pourrions appeler des trois unités, sera abordée au cours de ce stage par l’initiation au masque neutre et à des codes rigoureux du regard, du geste et du mouvement. Par un travail choral, il sera procédé à un jeu d’équilibrage du plateau où l’écoute et le respect de l’autre peuvent parfois générer une beauté rayonnante.
Un important travail d’exercices sur la relation à l’espace et sur le tempo-rythme sera effectué.

Travail sur le masque expressif :
Le masque est une discipline de base et devrait constituer la formation essentielle de l’acteur. Dès qu’un acteur «trouve» son masque, il est proche de la possession, il peut se laisser posséder par le personnage. Un personnage masqué est perpétuellement en crise, qu’il soit dramatique ou comique. C’est une tâche athlétique, pour le corps, l’imagination, le cœur et les sens. Au théâtre, le corps entier est masque.
Dans un premier temps il sera procédé à la «naissance du masque» (la création du personnage), puis avec un travail d’improvisation est abordé un jeu extrême et irrévérencieux poussant l’acteur et le personnage dans leurs limites, au-delà de l’anecdote et du naturalisme : passions et contradictions. La voix sera travaillée en conséquence dans la chair et le corps d’un personnage.
Un important travail d’exercices sur la relation à l’espace et à l’espace et sur le tempo-rythme sera effectué.

Travail avec le masque neutre :
Voyage de l’immobilité au mouvement, du silence à la parole. De l’impression à l’expression, le masque neutre sera le support d’une exploration de l’espace corporel et des passions humaines à travers les rythmes et formes de la nature et du vivant  (éléments, matières, couleurs, lumières, animaux…). Travail sur le processus qui mène au jeu depuis l’acte d’être en scène jusqu’à la création de personnages. Le niveau de jeu atteint avec le masque neutre sera la base du travail avec les autres masques.

Inscription dès maintenant et avant le 1er février 2018,
Bulletin d’inscription sur : www.fncta.fr/stages/stages_fncta.php

Du Décor à la Scénographie

Encadré par Romain Fohr, scénographe, metteur en scène, comédien et professeur au Conservatoire
Du dimanche 18 février au jeudi 22 février 2018
à Saint-Raphaël (83)

ROMAIN FOHR a travaillé aux côtés, notamment, de Christophe Chaumette, Jean-François Dusigne au Théâtre du Soleil, Daniel Mesguich, Jacques Lassalle, Robert Wilson à la Comédie-Française, Jean-Daniel Magnin… Titulaire du Diplôme d’Etat de Professeur de Théâtre et d’un doctorat en Arts du Spectacle, il enseigne à l’école supérieur des arts et technique de Paris, au Conservatoire de Théâtre de Soisson, à l’école supérieur d’arts plastiques et de scénographie de Monaco. Il est également chargé de cours à l’Université Sorbonne nouvelle Paris 3, chercheur associé au Centre de Recherche en Arts et Esthétique de l’Université de Picardie Jules-Verne. Il est l’auteur d’ouvrages de référence comme : Du Décor à la scénographie. Anthologie commentée de textes sur l’espace scénique occidental et extra-occidental, en 2 volumes, coll. « Les points dans les poches », éd. L’Entretemps.

Objectifs du stage et contenu

Depuis 2.500 ans, les comédiens de théâtre nous ont souvent laissé les traces des espaces dans lesquels ils jouaient. Nous aborderons au cours d’exercices ludiques les différentes lieux de la représentation : le théâtre grec, le théâtre romain, le théâtre médiéval, le théâtre élisabéthain, le théâtre dit à l’italienne, le théâtre circulaire, le théâtre contemporain (frontal, bi-frontal, quadri-frontal).
Le jeu corporel du comédien prend en compte ces différentes configurations spatiales. La technique vocale s’adapte en fonction de l’espace. Par conséquent, l’espace n’est plus simplement un décor illustratif, il devient un partenaire de jeu au début du vingtième siècle. Les comédiens ont toujours cherché de nouvelles relations possibles entre la scène et la salle, nous en ferons l’expérience.
Nous nous confronterons aussi à la construction d’un espace scénique dans un lieu inapproprié, et aux questions liées à la relation visuelle entre la scène et la salle. Avec les textes du répertoire (Sophocle, Shakespeare, Marivaux, Tchekhov, Beckett) et des textes contemporains proposés par les stagiaires, nous verrons aussi l’importance des genres au théâtre pour l’organisation de la scénographie.

Quelques éléments du CV de ROMAIN FOHR :
2008 – Soutenance de la Thèse de Doctorat en Arts du spectacle mention
2003 – Diplôme d’études approfondies Théâtre et arts du spectacle Grade Master Paris III.
2002 – Maîtrise en Arts du spectacle mention Études théâtrales Bordeaux III.
1998 – Licence Arts du spectacle Mention Études théâtrales Bordeaux III.
1997 – D.E.U.S.T. Arts du spectacle Mention Études théâtrales Bordeaux III.
2015 – Diplôme d’état Théâtre (commission équivalence de diplômes FPT)
2015 – Enseignant en art dramatique, au Conservatoire de théâtre de Soissons.
Depuis 2015 – Enseignant en histoire du théâtre, à l’école supérieure d’arts plastiques et de scénographie de Monaco
2014 – Enseignant en histoire du théâtre, à l’école supérieure des arts et technique de Paris.

Inscription dès maintenant et avant le 1er février 2018,
Bulletin d’inscription sur : www.fncta.fr/stages/stages_fncta.php

Le corps, la voix, le jeu : un juste équilibre

Encadré par Catherine MORRISSON, metteur en scène, auteure et formatrice de théâtre
Du lundi 23 avril à 9h au vendredi 27 avril 2018
à Rouen (76)

Passionnée de révéler les autres, Catherine MORRISSON est auteur de la méthode d’apprentissage aux techniques théâtrales « les carnets d’ateliers » publiée chez actes-sud junior.
Cette méthode est composée de trois ouvrages pédagogiques en direction d’un large public et met en avant les bénéfices multiples de la pratique théâtrale. On y trouve un volume sur le corps, un sur la voix et le jeu de l’acteur et un autre sur l’improvisation. C’est à partir de cette méthode qu’elle conçoit tous ses stages.

Fondatrice et directrice de plusieurs centres d’expression théâtrale en France et en Afrique, dans lesquels les élèves de tous âges continuent de se former aux techniques de la scène, elle est intervenue pendant trois ans dans les Instituts français du Maroc où elle a créé une école de formation regroupant aujourd’hui 600 élèves. Elle a également mis au point un cursus de théâtre et une méthode d’exercices pour l’apprentissage du français langue étrangère.

Catherine Morrisson est également auteure et metteur scène. Sa dernière création, L’Oiseau bleu, est un spectacle théâtral et musical sur des chansons de Prévert et Kosma, avec dans le rôle principal Gaël Giraudeau. Diplomée du Conservatoire de Bordeaux et du Cours Florent, est s’est formée à la mise en scène auprès de Bernard Murat dont elle a été l’assistante sur plusieurs productions.

Objectifs du stage et contenu

– Augmenter la force du mental
– Optimiser le potentiel expression corps/espace Et corps en jeu
– Développer ses capacités vocales
– Renforcer la puissance scénique
– Étude de la réactivité et la spontanéité par l’improvisation
– Développer le jeu de l’acteur

Composante mentale : Relaxation : détente –  Sophrologie : lâcher prise, points d’énergie – Mindfulness : recentrage, concentration – Art thérapie : déblocage des freins et pont d’ouverture.
Composante  corporelle : Eveil, dynamisation, respiration corporelle, expression créatives, schémas chorégraphiques et tableaux en mouvement.  L’ancrage et la verticalité – Recentrage et concentration corporelle – Technique de prise de confiance – Technique de sécurité – Créations gestuelles autour de l’axe vertébral
Composante vocale : Travail de respiration et amplification, schéma organes phonatoires, placement médium, projection, palette des sons, diction, articulation.
Composante  verbale : Improvisations muettes, à textes, libres, guidées. Étude de la composition de personnage. Mise en chantiers de scénettes et textes de forme courte.  Étude de schémas  scénographiques.

Inscription dès maintenant et avant le 15 mars 2018,
Bulletin d’inscription sur : www.fncta.fr/stages/stages_fncta.php

 

_______________________________________

Stages en prévision au 2ème semestre :

– Traversée du théâtre contemporain Francophone et/ou Européen
Encadré par Emilie GRUAT, comédienne du Théâtre du Soleil d’Ariane Mnouchkine
Du 20 au 24 août 2018 en Savoie.
Travail de scènes issues de pièces de Roland Schimmelpfennig (Push Up, Le Dragon d’or, Avant/Après, Temps universel + 1, Peggy Pick voit la face de Dieu,)  Daniel Danis (Le Chant du dire-dire, Les Orphelines de Mars,) Fabrice Melquiot (le Diable en partage, La Grue du japon,) Stefano Massini (Terres-Ô Dieux,) ou Wajdi Mouawad (Littoral, Victoires.).

Travail intensif du comédien – L’acteur créateur
Encadré par Laurent Zivéri, metteur en scène et comédien.
Du 29 octobre au 2 novembre 2018 au Théâtre du Balcon à Avignon
Travail de plateau, à la recherche d’une construction actuelle du personnage.